Carte mondiale du Poil

Si on indique sur un planisphère du vieux-monde les pays où les femmes sont les plus poilues, on fait apparaître 3 zones :

Eurasia_6186400_lrg

  1. Un vaste croissant fertile qui va de l’Atlantique aux Indes (en bleu)
  2. Une zone secondaire qui regroupe les mondes austronésiens et mélanésiens (en jaune).
  3. Une zone tertiaire réduite aux seuls Aïnous (en rouge).

 

Il ne s’agit que de la carte du monde du Poil AVANT l’an 1000, qui s’est modifiée depuis comme on le verra ensuite.

 

La 1ère zone, le croissant fertile du poil, reprend les zones de populations indo-européennes, caucasiennes et berbères. On rappellera qu’au Maroc notamment, la tradition veut que les femmes ne s’épilent pas ; une tradition là-aussi en perte de vitesse avec l’arabisation et l’islamisation croissante allié à la percée du capitalisme occidental et son marché épilatoire. Ce croissant est aussi la zone qui fut lors de la Préhistoire peuplée par Néanderthal. Le Portugal fut l’endroit où les derniers d’entre-eux survécurent encore quelques temps. L’on sait que Néanderthal fut absorbé par métissage et non pas exterminé et nous légua yeux bleus, cheveux blonds et roux… et abondance de poils. Caractéristiques qui marquent le groupe « aryen » justement et notamment les portugaises pour cette dernière caractéristique entre-autre.

Lire à ce propos : Néanderthal 1, 2, 3, 4 & 5 : http://poilagratter.over-blog.net/article-30414487.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-30684511.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-31576904.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-34533856.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-neandertal-5-57752866.html

 

 A l’autre extrémité du croissant, l’Inde où le mot « aryen » n’est pas un gros mot ; et l’Iran ou Aria (génétif pluriel d’aryen justement). Dans ces territoires, le poil est fort, très fort.

En Asie centrale, on trouve une zone mixte entre populations blanches et jaunes qui n’arrêtera pas d’être grignotée par les invasions mongoles puis turques. On estime que les blancs d’Eurasie étaient reliés avec les Aïnous dont la zone était alors bien plus étendue.

 

Exactement au centre, face à ce croissant, l’Egypte où naît probablement dès le néolithique l’épilation. Là-aussi, l’épilation gagnera du terrain. En Grèce où la conquête de l’Egypte par Alexandre apporte cette norme qui s’étendra ensuite à tout l’Empire Romain.

En Mésopotamie, l’alternance des populations sémitiques (Babylone, Assyrie) probablement épilatrices, et de la Perse pro-poils fait que cette zone fut longtemps mixte. La conquête arabe et musulmane assura la défaite durable du Poil. Une 1ère victoire phénicienne et carthaginoise avait été obtenue dans l’Antiquité et la Méditerranée restera une zone majoritairement anti-poil.

En Europe, la victoire germanique du Vème siècle assura le retour du Poil pour 1 millénaire ½ sur le continent.

 

Entourés des mondes polynésiens et malais peu poilus ; austronésiens et mélanésiens débordent cependant sur les zones mixtes micronésiennes et indonésiennes où l’on trouve parfois des filles incroyablement poilues dans ce dernier pays, Bali notamment parce qu’ayant échappée à l’islamisation.

 

Enfin l’île d’Hokkaido, la plus au nord du Japon, est le territoire de la tribu résiduelle des Aïnous. Le métissage avec les japonais fait de ces derniers les plus poilus et les plus clairs des jaunes.

La découverte de la civilisation de Clovis aux USA, de race blanche et d’outillage aurignacien fut une surprise et démontra que les blancs n’avait pas reculés uniquement qu’en Asie centrale, mais perdu toute l’Amérique qu’ils avaient conquis bien avant l’arrivée des Jaunes.

Les Grandes Découvertes vont permettre aux Blancs de reprendre nombre de ces territoires et d’autres… et au Poil aussi.

  1. Dès l’an 1.000, les Vikings conquiert l’Islande.
  2. Espagnols et Portugais suivi des Français, Hollandais, Anglais, etc… conquirent l’Amérique. On se souvient que Frida Khalo ne rasait pas sa moustache qui marquait ses origines européennes par rapport aux indiennes.
  3. Les Russes atteignent le Pacifique et la population redevient majoritairement blanche (et poilue) le long du Transsibérien.
  4. Les mondes Indiens et Iraniens sont reconnectés au reste du monde indo-européens par les colonisations anglaises (Inde) et surtout russes (Turkestan).
  5. Australie, Nelle Zélande, Afrique du Sud, Argentine, Chili, Uruguay rejoignent les mondes austronésiens et mélanésiens pour former un vaste monde « Poil » du Sud.

 

Mais depuis peu, c’est à nouveau le reflux pour le Poil. 4 phases marquent ce recul :

  1. Décolonisation : le Poil cesse de s’étendre.
  2. Marché capitaliste de l’épilation qui comme sous l’Empire Romain s’étend dans l’Empire américain conquis en 1945 et ses dépendances.
  3. Immigration de populations non poilues dans ce même monde.
  4. Islamisation via ces populations et déclaration haram* du Poil féminin.

 

Il est intéressant de noter que le monde qui devint l’Empire communiste soviétique rejeta l’épilation comme capitaliste… puis, après la chute du Mur, se jeta sur ces produits.

Dans le même temps, dans le monde américanisé, les communistes, alliés des islamistes, se rallièrent au halal épilatoire (remplacement de la poilue Laguiller par l’épilée Arthaud à Lutte Ouvrière)… enfin, là où il y a des communistes, comme en France notamment. Ailleurs, dans le monde anglo-saxon, en Allemagne, en Espagne, la résistance à l’épilation (et à l’islamisme, au machisme, au sexisme, et tout ce qui va avec, patriarcat, etc…) s’organise.

Partout ou presque… sauf en France, pays occupé désormais presque irrévocablement comme ce fut le cas par le passé de l’Anatolie poilue des Hittites auxquels se rajoutèrent même des gaulois (Galates en grec, connus grâce aux épîtres de St-Paul notamment). Il en reste quelque chose aujourd’hui puisque le Turc, appelé Mongol blanc au Moyen-âge, est bien plus poilu qu’il ne l’était à l’époque ; mais l’épilation féminine est hélas quasi définitivement halal*.

 

Malraux a déclaré que le 21ème siècle sera religieux, le siècle de nouvelles guerres de religion, celui du Djihad qui l’emportera si des Croisades ne le stoppe pas comme ce fut le cas au 11ème siècle il y a 1.000 ans.

Il y a 1.000 ans ce fut la guerre de la Croix contre le Croissant, demain ce sera la guerre du Poil (hommes rasés (skins) contre barbus (islamistes et blancs collabos**) et femmes poilues têtes au vent contre épilées voilées).

 

 

*Haram : interdit (comme dans Boko Haram (mouvement islamiste nigérian qui défraie actuellement l’actualité) : Education occidentale Interdite) ; Halal : obligatoire.

L’épilation des femmes est halal, le poil féminin est haram.

 

**La mode du port de la barbe fait actuellement des émules chez la gente masculine occidentale… collabo. Des mecs qui trouvent le poil féminin  « cracra » et la barbe de l’Occupant très chic. Au passage, pour rire, on voit là le côté complètement à côté de la plaque du 4ème ESE du MIEL et de sa campagne contre l’épilation masculine… campagne répétée comme des abrutis qu’ils sont jusqu’au 9ème ESE… qui fut leur dernier. Bon débarras ! Ces gens ont assez fait de mal comme ça à la Cause… et à la France.