L’épilation en France : l’enquête

Quelles sont les habitudes des Françaises en matière d'épilation en 2017 ?

Une étude réalisée par Glossybox révèle ce que font les Françaises dans leur salle de bains... du moins en terme d'épilation. En février 2017, le service de souscription dédié aux box beauté a mené l'enquête auprès de 6 000 Françaises âgées entre 18 et 40 ans, pour connaître leurs habitudes en matière d'épilation.

http://femmes.orange.fr

On note que concernant les jambes, ¼ se lâchent en hiver et donc par conséquent s’épile en fonction des autres et du contrôle social.

On note, plus grave, et plus logique, et qui confirme notre discours, dernière partie, que l’épilation du minou est fonction de critères différencié :

+ de 35 ans : normal. Génération Macron*, génération porno pourtant ; ce qui s’inscrit en faux sur les assertions de la fausse résistance de Pierre Griffet à Stéphane Rose.

26 à 35 ans : le ticket de métro qui correspond à la génération suivante, la génération Y ou bof génération qui suit la génération X, qui ne s’engage pas politiquement, qui ne sont plus que des consommateurs idiots, des tubes digestifs ambulants, ceux avec qui l’épilation est devenue un marché, l’époque de la création du MP1PM.

18 (et souvent moins) à 25 ans : génération halal et là c’est net et clair, ce que nie la fausse résistance ! Génération collabo, génération islamisée, apparition de la barbe comme mode chez les mecs (deviendra-elle une norme comme l’épilation, la question reste à trancher ; mais ce n’est évidemment pas la fausse résistance qui la prône comme norme (tout en combattant celle de l’épilation féminine, notez la contradiction des PG et Cie !!!) qui répondra à cette question) 

Par contre, et en permanence, été comme hiver, et toutes générations confondues, 78.5 % des françaises rejettent les poils aux aisselles qui pourtant constituent :

  1. Ce que dès avant le MP1PM nous dénoncions comme le combat principal, comme étant celui qu’il ne faudra pas perdre sous peine de perdre tous les autres, ce que le MIEL n’a absolument pas voulu comprendre ; et dont nous voyons bien que nous avions encore une fois raison.
  2. Et que c’est justement là, sur ce poil aux aisselles, qu’il y a transformation du fétichisme du glabre en fétichisme du poil (fétichisme sexuel + son opposé intrinsèquement lié, le tabou sexuel) ; et ce bien plus que sur le poil au minou.
  3. Transformation qui ne touche QUE les jeunes générations dont nombre n’ont jamais connu en vrai de filles avec poils aux aisselles contrairement au poil au minou. 

Dernière remarque : la moustache, 40 %, là-aussi toutes générations et périodes (été, hiver) confondues. Comme pour jambes et aisselles, c’est vis-à-vis des autres, le contrôle social, la soumission de toutes ces femmes non libérées et de moins en moins libérées en France.

On accentuera nos futures campagnes sur cette pilosité à l’avenir car nous trouvons la moustache très sexy. On a déjà commencé sur nos blogs réservés** avec par exemple les nouvelles stars ATK de Seattle comme Katie Zucchini qui en a une magnifique.

On regrette, et pour cause vu les victoires de la Résistance notamment en pays anglo-saxons et Extrême-Orient, l’absence de comparatifs avec ces pays si ce n’est la citation de Madonna et Miley Cyrus. 

Par comparaison, cette étude 1999 donc AVANT la 2ème vague, celle du halal épilatoire, époque donc du MP1PM :

Épilation : la France, championne d'Europe

Une étude de Research International pour Reckitt & Colman révèle que 82 % des Françaises s'épilent régulièrement, certaines d'entre elles le font même tous les jours. Problème pour les magasins : faut-il regrouper tous les produits d'épilation pour faciliter leurs achats ?

http://www.lsa-conso.fr

Déjà on note que le pays qui est déjà le plus islamisé d’Europe est en tête alors que ce n’est pas encore un halal ! Notons la résistance à l’épilation des aisselles en Italie. Où ? en Toscane, en Sicile ? Cette étude est insuffisante et aujourd’hui ce ne doit plus être le cas. On note cependant une vérité : L'épilation se désaisonnalise : elles s’épilent sans même se donner des raisons, sans même savoir pourquoi ni si ça sert à quelques chose. Tout simplement parce que les autres le font : la définition même du comportement moutonnier ! C’était exactement ce que le MP1PM dénonçait dans ses tracts*** : http://antiintox.canalblog.com/albums/tracts/index.html

 

 

 

 

 

* http://poilagratter.over-blog.net/2017/03/emmanuel-macron-generation-porno.html

dixit Brigitte Lahaie.

 

** adresses données uniquement à ceux qui adhèrent ou au moins participent.

 

*** non seulement nos moyens n’ont pas augmenté, mais c’est même le contraire ; les seuls tracts que nous avons les moyens de faire aujourd’hui par votre faute et votre absence de soutien : http://antiintox.canalblog.com/archives/2014/08/05/30348559.html

Notons que la fausse résistance n’en fait… aucun et n’en a jamais fait !

 

  

tract poil