Quand on pense à l'hécatombe, que j'ai bien connue, la mort de plus d'une dizaine de gens que je connaissais personnellement ; prétendre, comme le dit ce film, qu'Act-up devait lutter contre l'"indifférence"

"120 battements par minute" de Robin Campillo : la presse en fait sa première Palme d'or

Qu'elle soit française ou anglo-saxonne, la critique s'enthousiasme pour le film de Robin Campillo sur les militants d'Act Up et les années Sida. Beaucoup en font un favori pour la Palme d'or.

http://www.telerama.fr

c'est le foutage de gueule qui continue quand on sait que ce fut loin d'être l'indifférence. Bien au contraire, les ordures de cette association ont parfaitement réussi a faire empêcher la mise en quarantaine des quelques milliers de malades avec le résultat qu'aujourd'hui c'est plusieurs dizaines, voir centaines de millions de personnes qui sont atteintes de la maladie.

Lire : 

http://antiintox.canalblog.com/archives/2014/07/25/30310363.html

http://poilagratter.over-blog.net/article-sidaction-on-nous-prend-pour-des-cons-102692507.html

Et lire, faire suivre, commenter ; c'est justement ce que vous ne faites pas ! Résultat, on n'est pas près de cesser de voir des mensonges comme ce film que même Goebbels n'aurait pas oser faire ! C'est pourtant lui qui a écrit :

Goebbels_2-6d936