Grades à l’allemande (1)

Suite de : http://antiintox.canalblog.com/archives/2017/02/25/34969311.html (nazis, communistes) ;

http://antiintox.canalblog.com/archives/2017/03/03/35000098.html (russe)

http://antiintox.canalblog.com/archives/2017/08/27/35617958.html (Grande-Bretagne)

Ces grades n’ont été adoptés pratiquement que par l’Allemagne, même par le RDA. En effet, la NVA, Nationale Volksarmee, ne se créé qu’en 1956 suite à la création du Pacte de Varsovie contrairement aux autres armées du Bloc de l’Est qui adopteront entre 1948 et 1950 les grades à la russe (voir article grade à la russe).  En effet, la détestation en RDA de l’uniforme russe au vu des viols de masse subis par la population était tel qu’il était hors de question, même pour le gouvernement collabo, d’adopté ces grades et ce fut la seule armée du Bloc de l’Est à avoir des grades non russes quasi identiques à ceux de l’ancienne Wehrmacht alors même, paradoxe, que la RFA adoptait un système de grade emprunté à la fois aux USA et à la GB qui reste aujourd’hui les grades de l’Allemagne unifiée à quelques modifications près.

Dans cette 1ère partie, on parlera donc des grades de l’ancienne Allemagne, Impériale, Weimar, 3ème Reich (à l’exception des grades nazi, voir articles) et RDA qui sont quasi identiques, de même que ceux de l’Autriche de l’entre-deux guerre où les grades étaient très proche des allemands (d’où la crainte d’un Anschluss) et différents de ceux de l’Autriche-Hongrie comme de l’Autriche actuelle.

Les noms des grades sont identiques pour l’Armée (Heer) et l’Aviation (Luftwaffe) comme presque partout et différent pour la Marine comme presque partout.

a9c5feb1b9e9bb71a19cd239142ca686

 

 

2c487a71b7246f47ed5eb66eaff3446e

 

 

86b61b0ce351da664e55d4ff4a4e0894

Les épaulettes sont par contre quasi identiques dans les 3 armes.

Simple bande de tissus pour les soldats, les grades des hommes du rang sont sur la manche (sardines - chevrons). Entourés d’une bande (passepoil) pour les sous-officiers. Pas de WO à l’exception de la Marine où les sous-officiers tiennent ce rôle et celui de sous-officiers par les petty officers comme dans la Royal Navy que Guillaume II copia pour sa Marine, Marine allemande qui fut sa création.

La bande de tissus qui entourait l’épaulette des sous-officiers rempli entièrement l’épaulette des officiers subalternes. Pour les officiers supérieurs, c’est une tresse argent qui devient bicolore (or, argent) pour les généraux et or pour les maréchaux, mais uniquement ceux de la Luftwaffe à la demande du Reichmarschall Goering, grade unique et le plus élevé de la Wehrmacht si l’on excepte celui, unique aussi, de Reichführer de Himmler.

Elément extrêmement important, la patte de col. La kragenspiegel (Heer, Armée) que porte y compris les simples soldats. Il y en a de 3 types (hommes du rang, sous-officiers, officiers) réduits à 2 dans la NVA (sous-officiers et hommes du rang identique) comme dans la RFA et l’Allemagne d’aujourd’hui où c’est la seule chose conservée. La patte de col des généraux (Schulterklappe)  est à 2 branches, 3 pour les maréchaux.

Figure à la fois sur la kragenspiegel comme sur le passepoil (contour) de l’épaulette (SS inclus), la couleur d’arme.

Les pattes de col de la Luftwaffe sont différentes et combinent le grade représenté par des ailes avec la catégorie de grades comme les kragenspiegel de la Heer + la couleur de l’arme. Le parfait 3 en 1 !

C’est cette complexité qui rend ce système de grade peu pratique et verra son abandon par la suite, sauf en RDA. D’ailleurs, dès 1944, apparaît un nouveau système de grade (inventé en fait par la Finlande, on y reviendra) qui ne remplace pas l’ancien, mais s’y rajoute, notamment sur les tenues camouflées où c’est le seul visible. Il n’y a que 2 symboles, trait et feuille de chêne (+ clous et bâtons pour les 2 plus haut grades) et 2 couleurs : jaune pour généraux, verts pour les autres. Simple et efficace, il sera copié pour les grades standards de campagne par l’OTAN. Mais c’était sans compter sans l’inénarrable logique allemande qui introduit un système déjà existant copié aussi sur la tenue de vol de la Luftwaffe où les moustaches (ou ailes stylisées) sont remplacé par les traits et les traits… par les feuilles de chêne ; bref le contraire de la logique et de ce qui aurait dû être fait… trait pour trait si j’ose dire ! Les relations sur le terrain entre officiers et sous-officiers de troupes au sol de la Heer et de la Luftwaffe s’en sont vue compliquée alors que le but de ce nouveau système était de simplifier. Il y a aussi la couleur de fond de ce système simplifié qui est pour la Luftwaffe la couleur d’arme comme pour les pattes de col. Finalement ce sera réduit à 2 couleurs (gris-bleu : Europe ; sable : Afrique) pour se rapprocher de la Heer.  

Pour en finir revenons à la Marine, si les épaulettes sont les mêmes que celles de la Heer (+ la SS) et de la Luftwaffe, les grades de manche sont comme on l’a vu et pourquoi, quasiment les mêmes que ceux de la Royal Navy.

Signalons que la DCA (FlaK) fait partie de la Luftwaffe alors qu’ailleurs elle fait partie de l’Artillerie de l’Armée. Goering encore !