« La Propriété, c’est le Vol »

Pierre Joseph PROUDHON (1840)

 

Combien a pu être écrit sur cette phrase que bien peu ont compris finalement !

Proudhon : " La propriété, c'est le vol. "

Proudhon et le socialisme (à la française). Un duo qui tourne vite au duel : contre Karl Marx et bientôt à l'épreuve des faits. Proudhon s'oppose en un vrai duel parlé, livresque et théorique à l'autre grand socialiste du siècle, l'allemand Karl Marx, maître à penser du communisme devenu international, au XXe siècle.

https://www.histoire-en-citations.fr

D’abord, il faut avoir à l’esprit l’ordre ancien encore très présent dans les mémoires 50 ans après la Révolution, ordre ancien que beaucoup ont connu. Car la Propriété est récente et est bourgeoise. Avant était la Possession. Le Seigneur n’était pas propriétaire, mais avait un fief en possession, ce qui incluait aussi les gens qui y habitaient. Mon Dieu, quelle horreur dirions-nous aujourd’hui ; mais c’est sans savoir bien des choses sur cette ordre aux règles bien différentes de celles que l’on connaît aujourd’hui.

Pour cela, il faut lire un Que Sais-Je dont on a déjà parlé* et dont j’ai arrêté l’analyse… parce que vous êtes des cons vu le nombre de lecteurs de ces articles et l’absence de commentaires une fois de plus !

Régine Pernoud écrit : « Du temps du Seigneur, le Peuple avait accès à tout, partout ; aujourd’hui, il n’a accès à rien, nulle part ! »

On ne peut dire mieux et résumer mieux la différence entre Propriété et Possession. Hier, les gens avait accès au parc du Château, au Château lui-même, à la seule exception des appartements privés du Seigneur quand-même. Le Peuple avait accès à 99 % du pays !

Aujourd’hui, il n’a accès qu’aux routes, rues, chemins ; soit moins de 1 % du pays ! Et encore, je ne compte pas les chemins privés et même sur les publics, interdiction de s’arrêter, circulez svp ; essayez de planter votre tente au bord de la route ; même sur une aire d’arrêt ?

Et ce n’est pas tout, s’il y avait des devoirs comme la corvée, travailler gratuitement sur les terres du Seigneur ; c’était pour mettre des provisions en réserve au Château en cas de guerre ou de disette où là le Peuple pouvait se réfugier. Pas besoin de restos du cœur à l’époque car aujourd’hui, ce n’est pas dans le Château de François Fillon que les SDF pourront trouver à manger, ils n’y ont même pas accès ! 

Régine Pernoud écrit : « La Bourgeoisie a fait disparaître jusqu’à la mémoire même des Droits que le Peuple avait à cette époque ». En effet, la corvée terminée ; le Peuple pouvait aller glaner.

Glanage - Wikipédia

Dans le monde moderne, le glanage est pratiqué aussi par des groupes humanitaires qui distribuent la nourriture glanée, aux pauvres et affamés; Dans un contexte moderne, cela peut inclure la collecte de nourriture des supermarchés à la fin de la journée qui serait autrement jeté.

https://fr.wikipedia.org

Mieux, les terres n’étant plus utilisées jusqu’à la saison suivante, le Peuple pouvait aller y planter ce qu’il voulait ! Qui s’en souvient ? Mais en 1840, c’était encore présent à l’esprit des anciens et la Propriété l’interdisant ou le faisant payer était donc perçu comme un vol : la Propriété, c’est le Vol ! Essayez donc d’aller planter des légumes d’hiver, choux de Bruxelles par exemple, dans le champ de blé du pèquenaud voisin après le passage de la moissonneuse batteuse ?

Ce n’est que quelques exemples de ce que l’on a perdu en 1789 et que la Restauration s’est bien gardée de… restaurer. Les Nobles sont revenus… mais en Propriétaires ! D’où une 2ème révolution en 1848 ! Trahie (Napoléon III), il y en aura une 3ème en 1871 exterminée et écrasée ! La dernière tentative fut en mai 68, date de ce petit Que-Sais-Je si intéressant.

Car ce que Proudhon nous dit aussi, c’est que le Marxisme n’est pas la bonne réponse. En effet, le marxisme ne vaut pas mieux que la Bourgeoisie car le marxisme n’abolit pas la propriété, elle change seulement de nature (d’individuelle à collective) et encore ; en pratique, le Peuple en est encore et toujours exclu, Staline rétablissant très tôt les passeports intérieurs en URSS de même que le livret de travail obligatoire. La liberté est bien vite moindre que celle du temps des Tsars qui commençait avec la suppression du servage par Alexandre II (3/3/1861) à se rapprocher de  l’ordre ancien d’avant 1789 en France 

Alors ? Rétablir l’ordre ancien d’avant 1789 ? Car c’est évidemment la question (pour ceux (très peu) qui ont lu autrement qu’en diagonale) que vous allez vous poser et me poser ?

Et bien non ! D’ailleurs, Proudhon lui-même après avoir renvoyé dos à dos tenant des propriétés bourgeoises et marxistes refuse le retour à l’ordre ancien et à la possession même révisée : 

Proudhon : la propriété, c'est la liberté !

Mais, comme fasciné par cette économie politique qu'il souhaite remettre sur ses pieds, il cite simultanément les libéraux Say, Passy, Dunoyer comme des références, dévore le Journal des Economistes et admire " Adam Smith, ce penseur si profond ".

http://www.agoravox.fr

Une suite que ce crétin d'Hans Cany n’a manifestement pas lue, alors qu’il a fait de Proudhon depuis la mort de Kadhafi, sa nouvelle idole, après ce dernier, et Enver Hocha avant (incommensurable abruti !).

En effet, Proudhon dû prendre en compte que l’Etat était devenu, parce que bourgeois, parce que n’étant plus celui du Roi et des Nobles, l’ennemi du Peuple plus qu’il ne l’a jamais été et, comme le Roi (Louis-Philippe à l’époque, le Roi bourgeois par excellence), ne ramenait pas l’ordre ancien ; dû se résoudre à considérer la propriété individuelle comme le meilleur rempart du Peuple contre l’Etat traître.

Et c’est là, ce que Cany n’a pas compris, que Proudhon se tourna vers la Nation. Contre l’Etat (et le principe d’Etat-Nation que défendront plus tard Barrès et Maurras), le Peuple s’appuie sur le tandem Nation-Propriété. Une Nation de propriétaires et un Peuple propriétaire de son Pays contre un Etat qui n’est propriétaire que de son Administration.

Nous sommes en 1846 et les choses ont bien changées depuis. Nationalisations et apparition d’une propriété de l’Etat, c’est déjà vrai avec les Chemins de fer (Saint-Lazare seulement au départ, le reste en 1936), l’armement (Arsenaux de Bourges où sera mis au point le fameux canon de 75), des banques et bien d’autres choses qui suivront avant le grand mouvement en sens inverse qui débutera en 1986 avec Balladur dans la foulée des Reagan/Thatcher.

Depuis, la propriété privée immobilière est de plus en plus taxée par l’Etat traître et ça s’est encore aggravé avec la modification récente de l’ISF qui fait que des classes moyennes vont la payer alors que des vrais riches vont en être exonérés.

On n’est plus ni en 1840, ni en 1846 et que penser de la pensée de Proudhon qui ne vaut que pour ces périodes et qui s’est déjà radicalement modifiée en 6 ans seulement ? Sur qu’aujourd’hui, il botterait le cul du Cany !

 

La réponse, désolé, je ne l’ai pas ; c’est à vous de la définir d’où le projet de 2ème Convention Nationale auquel personne n’a répondu : http://antiintox.canalblog.com/archives/2013/03/06/26579884.html

L’objectif est de faire, comme en 1793, table rase du nouvel ordre ancien (l’actuel donc) et de réfléchir à l’Ordre Nouveau. Voilà un début de piste qu’on vous propose depuis le MP1PM : http://poilagratter.over-blog.net/article-5264933.html, avec une SEXPOL loin du sombre univers gothique de zombies de Cany, loin du post-punk sans issues ; mais proche des utopies hippies pas si utopiques que ça, et qui avec le survivalisme revient en partie à la « mode ».

Une suite était prévue, Article 11 : http://poilagratter.over-blog.net/article-7271921.html

La suite : http://poilagratter.over-blog.net/article-7313678.html ; interrompue par votre manque de participation, la montée de la guerre, et notre retrait en semi-clandestinité préalable à la création de la Résistance.  

 

Il y a pourtant un point qui reste valable du (semi)rétro-pédalage de Proudhon : la Propriété, c’est aussi la location, la Propriété bourgeoise exploitant par la location le Peuple qui n’a rien, paye des années pour un toit dont il ne sera propriétaire de même pas 1 m2 au bout de 20 ans, ne possède (la possession, Cany idiot) le droit de résider sous ce toit que le temps limité du paiement du loyer. En effet, Proudhon considérait que la seule façon pour le Peuple d’échapper à la location, à la Propriété bourgeoise était de devenir lui-même… propriétaire ! Toujours vrai !

Un point que nombre des cons qui se réclament de Proudhon - et manifestement Cany est du nombre tout comme tout un tas d'extrême-gauche - semblent avoir oublié ; sauf le vrai NA que je suis qui a été à l'école de Malliarakis, rééditeur de Proudhon par ailleurs.   

 

  

    

 

*    N° 269 : La Bourgeoisie : http://antiintox.canalblog.com/archives/2013/10/15/28181993.html

http://antiintox.canalblog.com/archives/2013/10/21/28225944.html

http://antiintox.canalblog.com/archives/2014/04/24/29727618.html