Le Rassemblement national n'a pas réussi à former de "super groupe" nationaliste à Bruxelles

Fin mai, Marine Le Pen avait expliqué qu'elle espérait "pouvoir considérablement augmenter" le nombre de membres du groupe d'extrême-droite au Parlement européen. Le groupe "Identité et démocratie" ne compte finalement que 73 eurodéputés.

https://actu.orange.fr

Comme prévu, nos camarades d'Europe de l'Est refusent à juste titre de s'associer aux valets de Poutine !