Les fausses féministes se tirent une balle dans le pied

La fameuse convergence des luttes est quasi une invention des féministes (les fausses, les lesbiennes misandres). Pour elle, selon Halimi déjà porteuse de valises pour le FLN lors de la guerre d’Algérie (mais cette pied-noir vit aujourd’hui en France et pas dans le pays pour l’indépendance duquel elle s’est battue, cherchez l’erreur !), défendre les immigrés, les minorités (comme les homo), c’est défendre les femmes qui sont logées selon elles à la même enseigne.

C’est une vue de l’esprit bobo-coco !

En effet, quand on sait que les immigrés islamistes violent nos femmes, battent leurs femmes et même les tuent, ce qui est aussi le cas de nombreux noirs, musulmans eux-aussi pour la plupart, ne parlons même pas du harcèlement de rue dont ils sont les auteurs à une large majorité comme pour l’antisémitisme et les profanations d’Eglise ; que des féministes soutiennent ces gens-là revient littéralement à se tirer une balle dans le pied. Et même se vider tout le chargeur !