Quand on vous dit que nous sommes gouvernés par des cons. Entre un ministre en charge de la défense du bien-être animal présent à une corrida et des départementales qui reviennent à 90 alors que les Hunaudières restent à 80, cherchez l’erreur !

•             14 % des départementales dans le Tarn,

•             10 % des départementales en Haute-Marne,

•             17 % des départementales en Seine-et-Marne,

•             Etc.

•             Et 0 % des nationales, larges et dégagées, dans tous les départements !

Le Premier ministre a promis que les départements allaient pouvoir assouplir le 80 km/h. Mais les députés de sa majorité ont interdit tout retour au 90 sur les nationales, larges et dégagées ! Et le Gouvernement met des bâtons dans les roues des élus locaux pour le reste du réseau, les obligeant à réunir des commissions, à faire des travaux coûteux, à installer de nouveaux panneaux...

Résultat : l'assouplissement du 80 km/h annoncé par Édouard Philippe est une véritable arnaque !

Mais quand la plupart des gens s'en rendront compte, il sera trop tard. Alors, c'est maintenant qu'il faut agir !

Il faut savoir qu'avec le 80 km/h, les radars flashent trois fois plus qu'avant.

Des conducteurs responsables, comme vous qui n'avez probablement jamais provoqué aucun accident, sont ponctionnés trois fois plus… Et avec les retraits de points en cascade, il y a même des gens auxquels on retire leur permis, et qu'on empêche de prendre leur voiture pour aller travailler. C'est révoltant !

Et tout cela, sans aucun bénéfice probant pour la sécurité routière :

•             Nombre de morts sur les routes au 1er semestre 2018 (90 km/h) : 1524.

•             Nombre de morts sur les routes au 1er semestre 2019 (80 km/h) : 1515.

Le bilan du 80 km/h est accablant. Il faut en finir, au plus vite !

Quand les élus de terrain observent précisément les données de l'accidentologie, ils constatent que la vitesse n'est pas la cause principale des accidents.

En Corrèze, par exemple, le Conseil départemental explique que "la vitesse est la cause principale dans 17 % des accidents graves". Dans 83 % des cas, c'est un autre facteur qui est en cause. Et c'est pour cela que la Corrèze veut repasser toutes ses départementales à 90 ! Idem pour les Yvelines qui ont aussi annoncé vouloir rétablir le 90 partout où cela sera possible.