Il y a d'abord le fait que le débarquement aurait pu se faire en Hollande ou au Danemark, bien plus près de l’Allemagne, ce qui aurait permis d’arriver à Berlin et même Varsovie avant les russes ; mais le but du criminel Roosevelt était de faire tuer les russes le plus possible à la place des américains ; mais il y a pire. L’objectif était aussi de livrer l’Europe orientale à Staline de façon à obliger l’Europe occidentale par peur des russes à se livrer à eux, américains, et notamment commercialement.

L’ordure de Roosevelt n’en était d’ailleurs pas à son coup d’essai. Dès son arrivée au pouvoir en 1932, il lance le New Deal qui bien plus que les Grands Travaux aux USA se caractérisera par la livraison d’usines et de barrages clefs en main à l’URSS. Après l’échec du 1er Plan Quinquennal de 1928, c’est ce qui permettra la réussite du 2ème ; mais cela ne sera pas gratuit, Staline devra payer en nature, en blé pour compenser l’agriculture US en friche suite à la Grande Dépression, en blé volé aux ukrainiens pour nourrir les américains. 3 millions d’ukrainiens mourront de faim dans un véritable génocide aujourd’hui connu sous le nom d’Holodomor. Et ce qui fait de Roosevelt le complice de Staline dans ce crime !

Roosevelt fera la même chose qu’en Europe en Extrême-Orient, livrant la totalité de la Mandchourie à Staline au grand détriment de Tchang Kai Check qui en tentant de récupérer cette province y dispersera ses forces permettant la victoire de Mao peu après ; mais il livre aussi la Corée du Nord à Staline à la grande surprise de celui-ci qui n’avait même pas osé la demander pensant que ce n’était même la peine d’y espérer en avoir un morceau. 36.516 américains mourront en Corée moins de 10 ans plus tard à cause de ce fumier de Roosevelt. Et la Chine est toujours aujourd’hui communiste et Donald Trump doit maintenant faire face au successeur de Mao au lieu de celui de Tchang ce qui aurait été quand même bien mieux.

On n’en finira pas de payer les conséquences des saloperies de Roosevelt et ne parlons pas de l’installation de la dictature de Edgar J Hoover qui bien que moins pire que Beria n’en demeure pas moins une belle salope et ne parlons pas des villes normandes rasées et des normandes violées en masse par ses soldats.

La seule chose finalement où Roosevelt ne s’est pas trompé, c’est sur De Gaulle qu’il a bien perçu pour ce qu’il était : un dictateur en herbe… quoiqu’avec Macron et le refus de Législatives anticipées, on connaisse aujourd’hui pire à la tête de la France !