Le Capitalo-Anarchisme (CA) (2) :

 

Complément à CA 1, le cas dramatique de la Russie post-soviétique où Boris Eltsine laissa aller le capitalisme à ce que prône justement les CA :

ns881266069333f

osn1265900922r

photo_1253637223950-1-0

rgh1266068882c

 

L’absence d’Etat (ou sa corruption, ce qui revient à la même chose puisque la corruption vise à ce qu’il ferme les yeux comme s’il n’existait pas) permit la fusion de toutes les mafias, y compris criminelles (si on peut dire qu’il aurait des mafias qui ne le serait pas…).

Des fortunes immenses s’édifièrent en un temps record. Dans le même temps, les pauvres, les pensionnés de guerre ou du travail, les retraités et même la classe moyenne qui commençait à voir le jour ; toute cette masse fut ruinée du jour au lendemain.

 

Seul l’arrivée de Poutine mis un terme à l’anarcho-capitalisme, mais la suppression des « libertés » de ces mafias s’accompagna de la suppression de la liberté tout court pour tous.

 

Eltsine reste à ce jour le cas le plus remarquable de CA. Le moins que l’on puisse dire est que le CA ne peut en aucun cas être considéré comme de l’anarchisme, pas plus que le bourgeois nazi de WC Hans Cany en est un.