Et une de plus…

2015_12_03_2015_12_03_c2013_US10

Il y a longtemps que je ne les comptent plus, la 1ère ayant été celle de Halley en 1986, la plus spectaculaire Hale-Bopp en 1997 ; je viens donc de rajouter la comète Catalina à mon palmarès. J’ai bien failli la louper celle-la car il ne restait plus que quelques jours pour l’observer. A la campagne, vous devriez même la voir à l'oeil nu.

Ces astres poilus restent toujours aussi intéressants car on ne sait jamais à l’avance ce qu’on va voir et quel aspect elles vont offrir. Une seule certitude cependant, c’est que lorsque l’on tombe dessus, on sait immédiatement que c’en est une.

C’est d’ailleurs exactement la même chose (le détail dans mes cours (gratuits pour les adhérents)) dans la recherche d’autres poilues.